Travaux de maconnerie a montreal pour monter un mur

Amateurs de bricolages, professionnels ou non, peuvent prétendre être capables de réaliser des travaux de maconnerie a montreal. Notamment, certaines limites et normes en vigueur doivent être respectées. Ceux qui disposent les savoir-faire et compétences précis peuvent s’en occuper de manière sûre et fiable. Au moins certaines notions seront requises pour construire ou démolir un mur, pour faire un revêtement des façades ou pour monter une cheminée.

Comment construire un mur ?

Si vous pensez que les travaux de constructions d’un mur s’avèrent une action pratique, vous faites fausse route. D’abord il faut prévoir certaines mesures de sécurité pour épargner des éventuels accidents. Sachez que la construction d’un mur intérieur ou extérieur ou également d’une cloison, les méthodes de baserestentidentiques. Les différents matériaux nécessaires doivent être rassemblés comme les briques, les mortiers, les liants, et d’autres outils adaptés. Pour installer un mur plus solide, le spécialiste a montreal JF Clermont maconnerie suggère toujours des faire des bonnes fondations. Ces dernières doivent être enfouies suffisamment dans le sol pour être toujours à sec et hors gel. Des normes sont aussi requises pour les joints et l’alignement des rangées. Pour réaliser les finitions pour les travaux de maçonnerie, il est nécessaire de mettre un couvre-mur pour que votre mur extérieur retrouve plus de résistance face aux intempéries et à l’humidité. Le revêtement extérieur peut être fait en brique ou en pierre de parement, ou également en enduit pour avoir un aspect plus lisse.

Comment poser des parpaings ?

L’aménagement de mur en parpaing en maconnerie a montreal nécessite une certaine vigilance et le respect d’un guide de montage.Les éléments doivent être posésen rangs bien alignéset les alvéoles sont orientées vers le bas pour une adhérence parfaite du mortier. Deux parpaings doivent être placés en opposé.Il est préférable de cisailler aussi le mortier pour réussir la fixation et de laisser un certain espace pour les joints.

Voir maconnerie montréal pour plus d’information: http://www.propulser.net/2016/09/le-revetement-dans-la-maconnerie-a-montreal/

Le sablage de plancher en parqueterie

Vous disposez d’une parqueterie en bois et vous souhaiterez la rénover. Ces types de planchers de parqueterie peuvent être nettoyés avec une brosse et une éponge, mais l’utilisation des aspirateurs arrivent à les endommager. Afin de retrouver leur apparence naturelle, il est préférable de faire le sablage de plancher.

A quoi consiste le sablage de la parqueterie ?

En effet, la parqueterie est une sorte d’art du bois selon laquelle des morceaux de placage ayant des formes en mosaïques géométriques assemblées et répétées constituent le plancher. De modèles angulaires carrés, des triangles ou également des losanges, cette méthode offre un aspect décoratif au sol. Pour préserver son apparence, le nettoyage par une vadrouille humide peut réussir mais l’aspect d’un plancher de parqueterie est de plus en plus remarquable avec le procédé de sablage. Le sablage de plancher de la parqueterie est identique à celui de la marqueterie. Mais avant d’entamer cette action, il est nécessaire avant tout de la réparer : remplacer les lattes qui se détachent ou les restaurer. Pour le sablage de la parqueterie, l’adoption d’une excellente finition et le service d’un professionnel seront les bienvenus.

Sablage de parqueterie sans poussière

Le sablage de plancher est un moyen permettant de lisser le plancher existant, dans le but de se débarrasser de toutes ses impuretés et ses inégalités. Pour ce faire et rénover l’aspect vieillot du parquet, la méthode de ponçage semble la plus utilisée. Elle consiste à faire usage successivement des papiers de verre de qualités plus fines, afin d’agir de manière homogène dans l’élimination des taches et pour s’épargner des rayures. De nos jours, le sablage de parqueterie se réalise en se servant des outils innovants maîtrisant les poussières et très écologiques. Adieu maintenant la quantité envahissante de poussières qui s’éparpillent dans toute la maison, car ça représente un risque pour la santé.

http://www.sablage-de-plancher.ca

Adopter une toiture durable

Il n’y a rien de mieux que d’opter pour une toiture à la fois durable et efficace pour recouvrir un bâtiment, qu’il soit commercial ou résidentiel. Dans cet article, Nous allons vois ces types de couvertures pour que vous puissiez faire votre choix facilement.

La toiture métallique

Fait de matériau recyclable à 100%, ce type de revêtement dispose une grande durabilité de plus de 50 ans et présente un excellent rapport qualité / prix. Ses principales faiblesses sont le fait qu’elle soit bruyante et la condensation.

La toiture en composite

Ne demande pas d’entretien car fait de matière recyclée, elle peut durer plus de 30 ans généralement. Cette couverture est également connue pour sa résistance aux intempéries et aux attaques d’insectes.

La toiture en bois

Possédant une durée de vie de plus de 30 ans, la toiture en bois est très élégante. Elle demande beaucoup d’entretien et est vulnérable à la combustion. Son installation est délicate et peut s’avérer couteuse.

La toiture en PVC

Ce type de toit contient partiellement des matériaux recyclables. Disponible en coloris blanc qui lutte parfaitement contre les îlots de chaleur. Néanmoins, elle est très toxique en cas d’incendie. Sa durée de vie peut aller de 30 à 50 ans.

La membrane élastomère ou bitume modifiée : Très prises pour les toits plats au Québec, cette membrane dispose d’une grande résistance et dure aux environ de 20 ans.

Les membranes TPO et EPDM : Adaptées pour les toitures terrasse et végétalisée, ces membranes sont disponibles en plusieurs coloris y compris le blanc qui participe parfaitement à la réduction des ilots de chaleur. Résistantes, ces membranes peuvent durer de 30 à 50 ans.

La membrane multicouche asphalte : Ce type de toiture est efficace contre les îlots de chaleur. Elle résiste parfaitement aux intempéries mais est vulnérable aux UV et infiltration d’eau. Sa durée de vie est de 10 à 25 ans.

Le toit vert ou toiture végétale : Nécessite beaucoup d’entretien, une étude avant son installation et une inspection régulière après.

Nous pouvons citer deux types :

  • Le toit vert extensif : Qui est sans culture est efficace contre les UV ce qui assure une bonne protection à votre toit et prolonge sa durée de vie. excellente isolant thermique et acoustique, le toit vert extensif est facile d’installation. Sa durabilité dépend de son entretien et du type choisi.
  • Le toit vert intensif : Accompagné de jardin-terrasse ou jardin-potager. Egalement efficace contre les ilots de chaleur et les UV, vous avez la possibilité de créer une espace de vie sur celui-ci et ainsi valoriser votre habitation. Sa durée de vie est la même que celui du toit vert extensif.

Liste de contracteur de toiture : http://www.gaf.ca/Roofing/Contractors.